Tupiza

Notre escale à Tupiza sera de courte durée mais très bien rodée, puisque dès notre arrivée on book notre tour en 4×4 pour le Salar d’Uyuni de 4jours/3nuits à l’agence Voy Tours (1200B/pers, sans les extras à 220B/pers) ainsi qu’un tour de 3 heures pour l’après-midi même en cheval dans un décors de Far-West (120B/pers).

Après avoir fait une bonne sieste de 2h nous voilà fin prêts pour la balade à cheval. On espère se réconcilier avec cette activité étant donné que la dernière fois au Pantanal (Brésil) on s’était sacrément ennuyés.

Notre guide est très sympathique et nous aide à monter deux beaux chevaux. Celui de Benji me paraît immense, le mien aussi d’ailleurs. On nous fournit un super chapeau de cow-boy et des protections de mollets en cuit, on s’y croit complètement.

La balade débute, on croise beaucoup de déchets autour de nous, en effet ici en Bolivie tout comme le Brésil et le Pérou on s’est rendu compte du désastre écologique causé par cette pollution. Ça nous fait mal au cœur, on ne comprend pas qu’il n’y ait pas plus d’efforts faits pour protéger l’environnement. Cependant on comprend aussi que beaucoups de locaux ne sont pas sensibilisés à cette problématique puisqu’on les croise régulièrement en train de jeter leurs déchets à même le sol… Il y’a du boulot… 

Bref, hormis ce désagrément, 15 minutes plus tard on rentre vraiment dans un super décor de far-west !
En plus de ça nos chevaux ne sont pas feignants et celui de Benji répondra parfaitement à ses désirs puisqu’il se risquera à certains moments un petit trot ! Whaou quel petit foufou !

On apprecie la balade, et on réalisera plusieurs arrêts : la Puerta del Diablo, une formation rocheuse haute et peu épaisse, séparées en 2 parties, et le Canyon del Inca, un canyon anciennement emprunté par le peuple Inca pour faire passer les marchandises à travers la région. Suite aux différents éboulements, il est plus difficile de la traverser désormais.

Au retour, j’ai personnellement eu une petite frayeur puisque le cheval de Benji a mordu la croupe du mien ! Ni une ni deux mon cheval s’agite et se cabre un peu. Heureusement qu’ils ont bien étés dressés puisqu’on réussit à les calmer rapidement.

Ravit de notre activité on fonce à l’hôtel pour se reposer car demain on part à l’aventure pour le Salar d’Uyuni

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :