Rio de Janeiro

Première étape de notre long périple, Rio nous a offert de belles découvertes, malgré un temps maussade

Jour 1

Après une première nuit chahutée, entre jetlag et dortoir bruyant, nous en avons pris plein les yeux pour notre première journée, avec le Corcovado, le Pão de Açúcar (pain de sucre) et la Praia Vermeilha (plage rouge). Pour lire ces aventures en détail, rendez-vous sur notre article Premier jour à Rio

Jour 2

Le deuxième jour était plutôt orienté sur la visite du centre historique de la ville. On a d’abord fait une longue balade dans les hauteurs de Santa Teresa en suivant les rails du tramway jaune, datant de 1896, avec de grandes maisons coloniales des années 30, de grands graffitis colorés, et une vue imprenable sur la favela Morro dos Prazeres (on a d’ailleurs rebroussé chemin en arrivant à l’entrée de celle-ci)

Une fois redescendus dans le centre, on en a profité pour voir les lieux incontournables de Rio, tels que :
– Les escaliers Selaron, rendus célèbres par Snoop Dogg
– La cathédrale Sao Sebastiao, à l’architecture particulière, mais impressionnante de l’intérieur
– L’aqueduc de Carioca
– La Real Gabinete Portugues de Leitura, une magnifique bibliothèque toute en bois
– Le Theatro Municipal, et son architecture rappelant vaguement l’Opera Garnier
– Le Campo de Santana, avec ses paons, canards, chats et surtout ses agoutis

D’un point de vue culinaire, on nous a conseillé de goûter l’Açai, sorte de glace locale de couleur violette. On nous l’avait décrite comme « qui goûte la terre » alors on s’est orienté vers un Açai parfumé à la banane et on n’a pas été déçu

Profitant d’un magnifique Soleil, qui jusque là s’était fait rare, on décide de partir rejoindre la plage de Copacabana, le rêve de Benjamin depuis qu’on est à Rio étant de jouer au Beach-Volley avec des locaux. Malheureusement, le temps d’arriver, les nuages avaient à nouveau pris le dessus, et la plage était déserte. Eh oui, on est en hiver ici, et en plus il fait froid, donc forcément, on se retrouve comme deux pauvres nouilles sur le sable

Pour clore cette journée, on s’est donc tourné vers une bonne Caipirinha. Au moins, celle-ci ne nous fera jamais faux bon…

Jour 3

Troisième et dernier jour à Rio, le Soleil nous boude toujours…

On est donc parti sur des activités d’intérieur : Le Museo do Amana (Musée de demain) et le MAR (Musée d’Arts de Rio). Le premier nous a surpris par son architecture extérieure originale, faisant penser à un vaisseau spatial. Le second, plus classique, montre l’art sous toutes ses coutures, sur le thème de Rio

Non loin de ces deux musées, la fresque de Kobra, la plus grande fresque murale du monde, représentant les visages des cinq continents. Cette fresque, réalisée pour les JO de 2016, s’étend sur 3000m². Si vous voulez la voir, dépêchez-vous, car l’artiste lui a prévu une durée de vie de 6 ans. En effet, les couleurs ont déjà perdu un peu de leur éclat. L’oeuvre reste cependant bluffante

Comme la veille, emportés par l’euphorie de voir une éclaircie, on se dirige vers la plage d’Ipanema. Et comme la veille, la pluie et le vent ont pris le dessus le temps du trajet… On ne verra cette magnifique plage (il parait) que sous une brume épaisse et une pluie désagréable…

C’est ainsi que ce clos notre première aventure à Rio !


<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :