Paraty/Trindade

Après 2h30 de trajet on arrive à Paraty, petite ville témoignant de l’architecture coloniale du Brésil avec son centre historique fondé au XVIème siècle par les Portugais. On a adoré ses ruelles pavées, parfois casse-gueule, mais après deux jours on s’y habitue, ses maisons blanches aux portes et fenêtres colorées ainsi que sa belle plage de Jabaquara

1 ère journée : La découverte du centre ville

Notre arrivée à 17h nous a permis de passer la soirée à visiter le centre ville historique. On constate rapidement qu’il s’agit d’un jour de fête, quelques banderoles et pas mal de monde. Après quelques recherches on apprend qu’il s’agit de la fête de Santa Rita pour célébrer la sainte selon les rites catholiques.
Effectivement on aperçoit près de l’église un attroupement. On rentre par curiosité et on assiste à une formidable messe en mode « karaoké ». La musique et les chants des fidèles nous ont de suite plu. Parfois même sur certains morceaux une chorée accompagnait les chants.
Pour nous, non initiés, ce spectacle fut surprenant, on s’attendait plutôt à observer un curé marmonnant des paroles religieuses ayant le seul pouvoir de faire somnoler son auditoire…

Une fois cette petite fiesta passée, tout les fidèles se promènent dans les rues, précédés d’une jeune fille tenant l’encensoir, un rôle sûrement important pour cette procession. Sauf que celle-ci emportée par tant d’engouement lâche l’encensoir, roulant au sol et répandant sa fumée blanchâtre anarchiquement…
Stupeur et tremblement, je pense que le curé reverra sa copie la prochaine fois qu’il confiera cette tâche à un fidèle. Ceci dit nous on s’est bien marré

Nous décidons de manger dans un boui-boui ce soir-là, nous évitons les restaurants pour touristes hors budget. Nous trouvons un vendeur ambulant de crêpes fourrées aux jambons, malheureusement ce n’était pas fameux mais cela nous a rempli la panse. Nous remarquons une estrade sur la place du village, on nous explique qu’un concert aura lieu. Chouette ! Il est 19h30 et on est prêt à danser sur quelques morceaux, on attend donc sagement que la fête commence. Sauf que voilà, il est désormais 21h, on finit par comprendre que le concert n’est pas encore prêt à débuter… Nos paupières s’alourdissent, Benji me précise qu’à 21h30 il lâchera l’affaire… et à 21h30… on est rentré se coucher

2ème journée : La chute poço do Tarzan, la distillerie Engenho d’Ouro et la plage Jabaquara

Après une fin de nuit agitée due à une bande de pigeons mal éduqués (ils avaient décidé de bâtir leur nid douillet juste au-dessus de notre lit). Autant vous dire que de 6h à 8h Benji à passé son temps à les insulter et les chasser en tapant contre le plafond. On prévient le gars de l’auberge et lui annonçons sa mission du jour « Chasser les intrus à plumes ». La journée se poursuit sous un magnifique soleil, nous prenons un bus local direction Penha (5R$, moins cher que les navettes pour touristes), situé à 30 minutes de Paraty. En arrivant sur les lieux on grimpe légèrement dans la jungle et découvrons une ambiance « Center Parc » avec petites chutes d’eau, espace restauration et plus bas une attraction plutôt sympathique

Plusieurs jeunes s’amusent à glisser sur un large et glissant rocher pour enfin se jeter à l’eau. On se dit que l’activité semble originale et décidons de se lancer à notre tour. Bien évidemment je passe après Benji histoire d’analyser les risques et conséquences de cette attraction. Je vois que cela ne l’amoche pas trop alors j’y vais aussi : retour à l’enfance garantie. On a aussi admiré les locaux réalisant de formidables acrobaties en mode surf pieds nus

Après ça, on se sent un peu déshydratés et décidons d’aller visiter la distillerie Engehno d’Ouro située tout près de l’entrée de la chute de Tarzan. Une dame très sympathique nous accueille et nous fait visiter le domaine. Enfin le moment tant attendu, on déguste plusieurs Cachaça et liqueurs toutes aussi bonnes que les autres (citron, marula, chocolat…)

Enrichie de cette découverte culinaire on décide de rejoindre notre arrêt de bus et de prendre notre pique-nique. Sage décision puisque les horaires de bus ne semblent pas être respectées à la lettre.

De retour à Paraty, on se dirige vers la plage de Jabaquara pour une petite cession « Chill ». Il n’y a pas trop de monde donc forcément on apprécie ce moment.

La soirée se termine en beauté avec un concert de Samba sur la petite place du village. De nombreux musiciens se relaient tout en rechargeant leur estomac de Cachaça entre chaque morceau. Sacrée performance d’ailleurs ! On ne s’imaginait pas que ce serait aussi sportif, tout comme les pas de danse de certain villageois, whaouu!! On est loin de leur ressembler, nous c’est plutôt ondulations façon chenille qu’on est capable de produire…

3ème journée : Trindade

On se lève joyeusement, direction Trindade, une petite ville composée de magnifiques plages située à 40 minutes de Paraty en bus (toujours local). Le centre est petit mais agréable, on se dirige vers les cascades « Pedra que engole ». 25 minutes dans la jungle ont suffi pour l’atteindre. Au départ on se jette à l’eau en appréciant la fraîcheur du lieu puis Benji décide de s’aventurer quelques rochers plus haut où il rencontre un Brésilien lui indiquant une petite attraction. Effectivement en le rejoignant Benji me montre sa capacité à disparaître sous un rocher pour en ressortir quelques mètres plus loin. Cela fait son petit effet, on pourrait croire que l’eau l’engloutit intégralement et ne le délivrera qu’en petits morceaux par la suite. Heureusement non ! Il est en vie et c’est plutôt rassurant ! On reste un petit moment en compagnie d’un autre couple de Français.

Content de nos nouveaux amis du jour, nous partons pour la piscine naturelle de Trindade, environ 40 minutes « A pé » comme disent les Brésilianos. L’endroit est magnifique bien qu’il y ait pas mal de touristes. Je décide de m’exposer un peu au soleil sur un rocher et nous repartons finaliser la cuisson sur la prochaine plage.

Après cette journée bien remplie nous allons nous coucher tôt car demain nous partons pour São Paulo… Perso ça m’enchante guère vu les dires du net mais nous n’avons pas le choix, c’est pour prendre un avion direction Foz do Iguaçu les prochains jours.

Claire

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :