Île du Sud (3/3)

Route #6 – De la côte ouest au nord de l’île

Glenorchy

On n’a rien fait d’extraordinaire dans cette petite ville qui devient fantôme après 19h. Cependant la route pour s’y rendre est vraiment très belle, on a pu la partager avec une auto-stoppeuse. Depuis l’Amérique du Sud, on essaye de prendre les pouces levés dès qu’on le peut, ça nous a tellement rendu service là-bas ! 1h30 qu’elle attendait sagement un véhicule, vous vous imaginez bien la joie dans ses yeux quand on s’est arrêté pour la faire monter =D

Toute l’agitation touristique a lieu autour du lac et ses quelques bars et restaurants au centre-ville. On a juste fait la balade « Lagoon walk » autour de petites lagunes noires, histoire de se dégourdir les jambes et voir les cygnes et canards noirs.

On a aussi parcouru quelques gravel-roads pour voir la plaine d’Isengard (qui ne s’appelle pas comme ça en vrai, mais on s’en fiche, c’est Isengard et puis c’est tout), célèbre plaine utilisée dans la saga du Seigneur des Anneaux pour y bâtir la tour de Saruman. La plaine est jolie. Finalement on ne restera pas beaucoup ici et on décide de se rendre au plus vite à Wanaka

Wanaka

On se lance pour faire la randonnée du Mont Iron c’est plus une balade qu’une rando mais la vue est sympathique. En plus on se dégourdit les jambes.

On se rend au puzzling World dans l’après midi, c’est un lieu où il y a pas mal d’illusions. On s’amuse comme des gosses, dommage qu’on y soit allé à 17h puisqu’à 18h ça fermait. On y serait bien resté plus longtemps pour profiter également des jeux mis à disposition.

Passé 20h on rejoindra Lydwine, une amie et collègue de Benji, et ses amis, pour un apéro et un resto. Ici les restaurants terminent leur service à 21h30 donc pas facile d’en trouver un ouvert plus tard. Ca fait du bien de sociabiliser un peu avec des gens qu’on connait mine de rien !
On ira se coucher dans un parking gratuit non loin pour une courte nuit puisque demain le réveil sonne à 6h.

Roy’s Peak Track – 15,6km et 1250m de D+

Au départ, je (Claire) ne voulais pas la faire en raison du fort dénivelé… Puis à force de lire des bons commentaires, je me suis motivée. C’est censé être un des plus beaux panoramas de la NZ.

Le réveil sonne, pas facile de se motiver. Par contre Benji est en pleine forme. Il a hâte d’aller prendre en photo le célèbre « Wanaka tree » au lever du soleil, sauf que les nuages sont présents et ça ne rendra pas la photo si belle que prévue… Tant pis, on déjeunera tranquillement au bord du lac en guise de compensation.

Ensuite à 8h tapantes, on se rend sur le parking du Roy’s peak, qui croyez-le ou non, est déjà quasi plein. A croire que tous les touristes l’ont commencé à 4h du mat.

Effectivement ce n’est pas facile, ça monte dès le début et ce pendant 8km. Heureusement, il fait frais, car on dépense pas mal d’énergie et notre corps transpire à fond. Arrivés au premier point de vue, le paysage est extraordinaire avec une vue à 360 degrés. Mais il reste encore un bon bout de chemin à parcourir avant d’arriver au sommet.

En haut, la récompense est là. La vue est incroyable, nette et lointaine. Un mélange de lacs, de collines, de montagne, de neige, de ciel. Wahou… On restera posés plusieurs dizaines de minutes à contempler ce spectacle avant de redescendre.

On décide (enfin surtout moi) de descendre en courant à moitié. Ça brûle les genoux mais au moins c’est plus rapide, en 1h30 c’est plié. On est KO…

Vers 16h on commence à rouler vers les glaciers Fox et Franz Joseph. La route est longue alors on n’a pas le choix, il faut rouler. On passera par le lac Hawea, mais aussi les Blue Pools, dont on avait beaucoup entendu parler. Eh bien effectivement, leur couleur est captivante, et leur transparence incroyable

C’est à 21h qu’on se trouve un petit free camp (qui forcément est déjà plein, donc on se gare hors limites en espérant que ça passe)

En lisant les actualités on apprend que de nombreux éboulements ont eut lieu sur les routes et sentiers. C’est pourquoi beaucoup de sentiers de Fox sont fermés. Il nous reste le glacier Franz Joseph. Le point de vue de ce glacier est probablement envahi par les touristes alors je recherche une alternative.

Glacier Franz Joseph – Robert’s Point Track – 11km & 420m D+

On commence tôt, 9h, car la météo annonce de fortes pluie en début d’après-midi, et le chemin est réputé difficile et glissant. En effet, il y a de nombreuses racines et roches. Heureusement qu’il ne pleut pas sinon c’est la chute assurée. Le chemin nous fait traverser plusieurs ponts suspendus et un escalier à flanc de falaise. On mettra 2h pour monter. Là-haut, on accède à une plate-forme et un point de vue magnifique.

La descente sera plus dure pour moi puisque je flippe de me viander. Donc on mettra plus de temps dans ce sens. Benji, agacé, finira la rando tout seul devant pour préparer le repas en m’attendant…

On prend ensuite la route direction le parc national Abel Tasman. Ce n’est pas la porte à côté, et il pleut des cordes. La route numéro 6 est très belle tout le long, et finalement le beau temps fera son apparition. Sans doute notre route préférée de la NZ.

  • Pancake Rocks

Sur le chemin, on passe à côté des fameux Pancake Rocks, des rochers et falaises calcaires au bord de la mer, formés par des fossiles et remontés par les mouvements marins et beaucoup de temps, avec la particularité d’être en « couches », comme une pile de pancakes. Le petit chemin aménagé qui y mène est très sympa, avec de nombreux panneaux explicatifs. Le soleil est proche de se coucher, et nous offrira de belles lumières malgré une couche nuageuse.

Takaka

Arrivés à Takaka, aux portes du parc national, on décide d’aller vers le barrage hydraulique Pupu pour y faire une petite balade. Finalement, bien que la machinerie du barrage soit intéressante, la balade s’avère moyenne. On ne fera pas la boucle complète.

On se dirige ensuite vers les Pupu Springs, que Benji avait repéré sur un compte Instagram comme étant magnifique. Malheureusement pour nous, il fait gris ce jour-là, et le lieu perd tout son intérêt… Pas de reflet, pas d’eau bleus claire. Je lis l’extrême déception dans son regard, lui qui m’avait vendu du rêve.

National Park Abel Tasman

  • Wainui falls – 5km A/R

Petite balade débutée vers 11h après une bonne nuit de sommeil. On peut voir une très belle cascade. Malheureusement on ne pourra s’y baigner car il fait trop frais et le ciel est menaçant.

  • Costal Track de Toratanui à Waiharakeke Bay – 6km A/R

Chemin bien balisé et très agréable, on n’a pu faire que ce petit bout de chemin car on ne voulait pas payer de taxi-boat (bien trop cher à notre goût). Le premier point de vue « Skinner point » était top. En revanche le deuxième bien moins intéressant.

Petite anecdote : Sur le chemin, on marche un bon bout de temps sur une plage de sable. A l’aller, on croisera un Huîtrier, une espèce d’oiseau se nourrissant d’huîtres (comme son nom l’indique), noir avec un long bec rouge. Il piaille pas mal, mais se laisse approcher pour des photos.

Mais au retour, Benji, une fois de plus parti devant, verra à nouveau l’oiseau avec une femelle couvant ses oeufs sur la plage. L’huîtrier est connu pour défendre farouchement son nid (ce qu’on ignorait), a montré des signes agressifs, et Benji s’est donc éloigné. Mais moi, curieuse que je suis, je me suis approché un peu trop près… Et le mâle s’est mis a me voler dessus en battant des ailes, jusqu’à me faire tomber à la renverse, pendant que je filmais la scène… Collector !

  • Taupo point – 6km A/R

Au départ on a voulu faire cette randonnée à 12h30 sauf qu’on avait omis un léger détail, la marée. En effet impossible de parcourir la randonnée avec la marée haute.

C’est pourquoi on est revenu vers 16h30. Cette balade n’a pas été de tout repos, déjà parce MapsMe m’a menti avec ses 26m de dénivelé et parce qu’une partie du chemin à lieu sur une plage de rochers. Super chiant à traverser… En plus au bout le fameux Taupo point on aperçoit une petite butte sableuse, qu’on essaie de grimper… En fait on s’engouffre dans les plantes sans jamais voir grand chose. Cependant la vue sur la plage est top. Le retour se fera au pas de course puisqu’une grosse pluie s’abattra sur nous…

  • Marahau au Yellow point – 15km A/R

Ce jour là on a eu un ciel bleu et un soleil magnifique. La balade est quasi à plat tout le long avec des plages et points de vues. On démarre à 9h45, au milieu de pas mal de monde. Des touristes, des locaux en vacances, et des joggeurs. Notre premier arrêt sera une petite crique sauvage, avec des petites grottes creusés dans la roche par la houle. L’endroit est tellement paisible…

Puis on se remet en route. Le chemin est beau, mais un peu répétitif parfois. Arrivés au Yellow point on s’accorde une pause en bord de mer. Surtout Benji qui fera son premier bain en NZ, dans cette eau claire et (pas vraiment) chaude.

On reprend ensuite la route, car demain, nous prenons le ferry pour l’île du nord. On finira par un camping aux pieds d’un fjord, au calme…

%d blogueurs aiment cette page :