Chiloe

Après 4 heures de bus depuis Puerto Montt nous voilà arrivés à Castro. L’attraction principale de cette ville est son église. Elle est classée au patrimoine de l’Unesco, comme beaucoup d’autres. D’ailleurs il y a une « route des églises » sur cette île mais on n’est pas très chaud pour la faire. Sinon, cette église en question est assez moche (jaune et violette d’extérieur) mais l’intérieur est chaleureux (tout en bois).

On passe également devant les Palafitos, des maisons sur pilotis au bord des bras de mer. Elles sont colorés, et ajoutent un peu de gaieté dans ce paysage qu’on verra malheureusement tout gris la majorité du temps. On profitera tout de même de quelques éclaircies pour les photos.

Mais on ne s’attarde pas plus que ça en ville, on veut surtout faire les randonnées conseillées. On se rend au parc national principal de Chiloe. Un vrai parcours du combattant, on prend un bus direction Cauco. On arrive à l’entrée vers 10h sauf qu’on voit quelques touristes attendre la nana de la CONAF pour payer. C’est l’occasion de ne rien payer, on va pas attendre trois plombes. Alors ni une ni deux tous les petits français (mauvaises personnes) passent sans payer (mine de rien 10.000 Pesos économisés). Les autres touristes, le regard surpris feront de même par la suite… Petit chenapans !

On repère les sentiers et on se rend compte qu’il s’agit de micro-sentiers. En gros en 1h on avait fait le tour complet du parc… Haha la blague heureusement qu’on n’a pas payé pour ça ! La balade était sympa mais rien d’extraordinaire, Benji était dans un tel ennui qu’il jouait sur son téléphone en même temps que marcher… Sauf sur le sentier ultra boueux où toute notre attention était nécessaire.

Bref après ça on a prit un bus direction la Muelle de las Almas. Le coup de cœur de cette île !
Le chauffeur nous laisse à peine 2h pour faire 5km aller-retour, manger et admirer la vue. Super, ça va être speed tout ça ! Tout le monde presse le pas, la balade est vraiment sympathique et la vue au top. Le bouquet final sur le ponton est génial malgré un vent très fort. On se sent presque soulevés !

On rentre plutôt content de notre journée. On se dépêche pour faire cuire notre super saumon acheté la veille au supermarché. Sauf qu’en fait c’est très décevant, presque sans goût… Donc le lendemain Benji propose de nous rendre sur l’île de Quinchao, plus précisément dans la ville d’Achao, pour déguster un bon saumon.
Ce qu’on fera sans problème, on se régalera. Par contre le temps est gris et pluvieux. Un peu déprimant. On ne voit pas beaucoup le soleil sur cette île.

En rentrant on se renseigne pour aller au parc Tantauco le lendemain (l’un des plus beau de l’île). Sauf que tout est compliqué, voire impossible pour s’y rendre en bus. On essaie de trouver un agence pour louer un voiture mais on ne trouve rien. Je me rends à l’évidence, tant pis, demain on fait une journée chill, ça fera du bien.

Sauf que Benji, sagement, scrute la toile et trouve finalement un contact, un garage pour louer une voiture dès le lendemain (sacrément tenace ce petit Benji..). C’est tout content qu’on récupère la bête pour 30.000 pesos, avant de foncer vers le parc. C’est loin, 2h de route plus 2h de chemin caillouteux (et boueux) : horrible.

On arrive à destination et réalisons notre petite randonnée de 5km. C’est hyper bien aménagé, au milieux des marécages, et en plus le soleil se montre. On traversera 2 ponts suspendus et une passerelle de 360m dans un décor féerique.

En repartant on embarque avec nous un petit couple d’allemand qui a dormi dans un des campings du parc. Évidemment, ils n’avaient d’autres choix que d’attendre un véhicule vu le coin reculé du parc (20km pour rejoindre la première route bitumée)

On rentre assez tard, on n’avait pas prévu que ce serait le jour de la remise des diplômes des étudiants à Castro. Résultat les rues sont bouchées, du jamais vu. On mange en vitesse avant de se coucher, épuisés… Demain, journée transfert pour rejoindre le parc Torres del Paine, tant attendu !

%d blogueurs aiment cette page :